Vous êtes ici

Intentions, chants et méditations pour le dimanche 19 juillet

La feuille de chants est disponible en téléchargement en cliquant ici

MEDITATIONS DU DIMANCHE proposées par notre curé :

Parabole de l'ivraie et du bon grain

  Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champs. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla... »  (Matthieu 13, 24)

  Pas facile de facile le tri !
   Seigneur, Jésus, puisque nous avons tant de mal à distinguer, dans notre jardin, l'ivraie et le bon grain, tu nous invites à ne jamais juger trop vite les pensées, les intentions et les actes de nos frères ; à ne pas trop vite désespérer devant les semences de mort, les plantes mauvaises, les fleurs du mal  qui envahissent le champ du monde et le jardin de notre cœur.
   Seigneur, toi, le jardinier patient qui connais l'heure de la moisson, dans le champs du monde, et le jardin de notre vie, donne-nous de cultiver, inlassablement, les semences de l'amour et du bien, et de te laisser le soin de faire le tri pour les greniers de ton Royaume.
Pourquoi le mal ?
    Pourquoi, Seigneur, laisses-tu croître ces fleurs du mal qui étouffent si souvent les fragiles épis de l'amour et du bien ? Scandale... Mystère... Enigme sans réponse...
   Seigneur, toi le Semeur des semences du Règne de l'amour, tristement surpris par tant d'ivraie dans le champs du Père, tu as su garder, malgré les échecs, une confiance totale !
   Accorde-moi ta filiale certitude, que le mal sera un jour vaincu, arraché de la terre et de mon cœur ; et que le meilleur de l'Homme et de toute la création seront  recueillis dans le Royaume de ton Père, riche et éternelle moisson.
      Qu'attends-tu , Seigneur ?
   Commence par retirer l'ivraie de ton jardin,  aide ton voisin à nettoyer le sien, cultive et entretiens patiemment les fleurs du bien, le reste me regarde. Fais-moi confiance.
   Je saurai à l'heure de la moisson, trier et engranger ce que les Hommes auront produit de bon.   
                                                                    (texte de     Michel Hubaut  )

- - - - - - - - -

Le bon grain

   Dans le champ ensemencé de bon grain, un ennemi sème de la   mauvaise herbe.
    Le premier réflexe des serviteurs : « Maître, veux-tu que nous allions arracher l'ivraie ? » Mais le maître répond :  « Laissez-les pousser  ensemble jusqu'à la moisson. Au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler. Quant au blé ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier ! »
      Si Dieu ne semble pas tenir de nettoyer la saleté au karcher, les fanatiques, les inquisiteurs de tous genres, les guerres saintes prétendent nettoyer le jardin du monde de toutes ses mauvaises herbes...
    C'est aussi le réflexe de certains face aux fœtus anormaux... Une maman  avec Marie, sa fille de quatre ans, qui est porteuse d'une trisomie 21, rencontre dans son quartier une personne qui lui dit : « Mais madame, votre fille n'a-t-elle pas été dépistée avant sa naissance ? Pourquoi l'avez-vous gardée,  Pourquoi n'avez-vous pas fait d'IVG ?
Alors cette courageuse maman a pris son enfant dans ses bras, et lui a dit qu'elle l'aimait.... et est partie, anéantie...
     Un philosophe juif, Emmanuel Lévinas, avait vécu dans sa chair l'horreur de la Shoah... ses parents  son frère, ses beaux-parents sont morts en déportation. Hitler voulait purifier le monde de cette race-là...
   Lévinas aurait pu développer une philosophie pessimiste et désespérer. Au contraire, dans la lumière des écritures juives, il choisit la vie. Il développe une philosophie de la responsabilité pour autrui, le droit d'exister à ceux qui souffrent...N'est-ce pas le point de vue de Jésus ?
  « Mon Père fait lever son soleil sur les méchants comme sur les bons. »
   Dieu, lui, le semeur, envisage la croissance et le dynamisme de sa bonté. Il connaît la force de la graine qui pousse et qui croît plus fortement que la zizanie, que l'ivraie.
  Sa vision de la vie qu'il crée est bonne. Il voit les êtres et les choses dans leur possibilité de croissance, il voit partout la poussée  irrésistible de sa bonté...

    Une affirmation d'un psaume m'a toujours surpris : « Seigneur, la terre est remplie de ton amour ! » c'est une telle perception de l'action de Dieu qui entraîne  l'action de grâce envers Dieu. C'est l'Eucharistie que nous célébrons ce matin … n'est-ce en contemplant   le geste de Jésus qui aime jusqu'à l'extrême au moment où les puissances du mal veulent le supprimer de la planète  que nous rendons grâce  à l'amour de Dieu pour nous, de l'infini de sa vie bonne qui nous est donnée ?

     Les deux autres paraboles que nous venons d'entendre : celle du levain qui soulève une quantité énorme de pâte et celle de la graine minuscule qui devient un arbre capable d'abriter des oiseaux dans ses branches, ne nous révèlent-elles pas cette puissance de la vie de Dieu, de son amour qui nous travaille ?
              Chaque dimanche que cette vision du monde fortifie notre action quotidienne en symbiose avec celle du Dieu vivant.
  Le Seigneur nous dit : « Commence par retirer l'ivraie de ton jardin, aide ton voisin à nettoyer le sien, cultive et entretiens patiemment les fleurs du bien. Le reste me regarde. Fais-moi confiance ?. Je saurai à l'heure de la moisson, trier et engranger ce que les hommes auront produit de bon ! »

 

Horaires de messes

Samedi 15 août - 10:00 Eglise Assomption ND de Eloyes
Dimanche 16 août - 10:00 Eglise Assomption ND de Eloyes
Dimanche 23 août - 10:00 Eglise Assomption ND de Eloyes
Dimanche 30 août - 10:00 Eglise Assomption ND de Eloyes

Nos Paroisses